LONDON – JUIN 2017

Billets d’avion achetés. Auberge de jeunesse réservée. Valise bouclé. C’est le jour-j.

Mercredi 7 juin : la première fois en avion

Départ pour l’aéroport de Dinard, dans les Côtes d’Armor (22) en début d’après-midi pour un décollage prévu à 18h, heure française. Les contrôles se passent. Je stress un peu. Mais c’est pour la bonne cause : je vais retrouver mon amour de toujours, Londres.
La vue là-haut est folle. Les nuages, la mer, c’est magnifique.

À peine 45mn plus tard, nous voilà posé sur le sol anglais, à l’aéroport de Stanted. Les contrôles d’identité durent une éternité mais rappelons qu’une semaine auparavant, Londres était frappé par les attentats. Nous ratons notre bus, un National Express, qui devait nous déposé non loin de notre auberge, proche du cœur de la capitale. Heureusement, nous avons pu monté dans le suivant sans trop de peine.
On roule à gauche. J’avais oublié cette sensation.
Le temps se couvre. Nous arrivons trempées à l’auberge, le Notting Hill Hostel.

Jeudi 8 juin : Camden et Poudlard

Matinée à Camden et ses boutiques de vêtements aux styles plus excentriques les uns que les autres, ses marchands de nourritures, ses magasins de souvenirs et tout ce qui fait que Londres est Londres. C’est un quartier qui mérite vraiment le coup d’œil.

Grandes fans d’Harry Potter, une des raisons de notre court séjour à Londres était bien entendu de visiter les Warner Bros Studio exposant les making-of des films de la saga.
Un peu de bus rouge. Un peu de métro. Un peu de train. Un peu de car à l’effigie du Studio et nous voilà devant l’entrée de cet immense bâtiment.

Les costumes, les objets, les pièces du château de Poudlard, les reconstitutions, tout est parfait. On a l’impression d’y être vraiment l’espace de quelques heures. Tout est parfait, sauf la bière au beurre, que nous avons trouvé excessivement chère et surtout imbuvable, et la boutique, où les prix frôlent la limite du raisonnable.

Vendredi 9 juin : mode touriste activé

Je vais enfin retrouvé tous ces monuments, ces ponts, cette ambiance. Mais sous la pluie, comme toujours. Encore un peu de bus rouge et nous y sommes.

Première étape, Buckingham Palace. La modeste maison de la Reine. Il semble y avoir quelque chose qui se trame, vu le monde agglutiné aux barreaux. Relève de la garde ? On ne le sera jamais, on est restées à l’abri en attendant que passe le déluge.

Voilà Big Ben qui se dresse devant nous, où plutôt The Great Bell de son vrai nom. Déjà en travaux à ce moment là, j’ai tout de même eu le privilège de l’entendre sonner avant ses quatre années de silence. Puis le pont de Westminster, la Tamise, le London Eye, toujours aussi grandiose. Nous profitons d’une accalmie pour tirer quelques photos.

Pause déjeuner. The Breakfast Club, ou l’endroit où l’on met autant de temps à faire la queue dehors qu’à manger. Mais, ça vaut le coup. Vraiment.

On y retourne. Au nord de la Tamise cette fois. The Tower of London, connu pour abriter les fameux joyaux de la couronne, et the Tower Bridge. Je crois que c’est le monument que j’aime le plus dans cette ville. Son bleu, sa pierre, je le trouve vraiment joli.

Petit détour vers le bar où travaille un ami, le Mabel’s, une adresse à retenir, et nous voici arrivé à Picadilly Circus. Une vraie fourmilière. Une lieu unique. Un endroit que j’affectionne particulièrement par l’ambiance qui s’en dégage. C’est l’endroit où il faut être en soirée. Pubs, bars, restaurants, concerts, tout y est.
Une bonne bière, et retour au bercail.

Samedi 10 juin : journée culturelle

Dans notre programme, le samedi devait être une journée shopping mais, le matin en se levant, l’envie n’y était pas.
Nous nous sommes donc promené dans Notting Hill le matin, avec son marché et ses maisons colorées et nous nous sommes attardés sur Portobello Road où nous avons mangé dans un restaurant italien très charmant, le Portobello Garden Café.
L’après-midi, nous avons rejoins Hyde Park pour finir par une visite du Musée d’Histoire Naturelle de Londres. Très intéressant et complet.

De retour à l’auberge, il est temps de refaire les valises. Demain, on rentre à la maison.

Dimanche 11 juin : see you soon, London

Nous voilà de retour en Bretagne, heureuses mais tristes d’avoir quitté cette ville qu’on aime tant. Ce n’est que partie remise, on y retourne bientôt. Promis.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s